Notions de données temporelles

 

L'extension Tracking Analyst permet d'afficher des données temporelles comme une couche ArcMap.

L’ensemble des  données temporelles doit comprendre un événement ou plusieurs  associés en temps et dates spécifiques à des emplacements géographiques.
L'extension reconnaît deux types de données temporelles
sources: des données fixes  dans le temps et des données en temps réel.
La source de données fixes est un ensemble de données temporelles stockée dans un dispositif de stockage informatique, qui est affichée comme une entité shapefile ou géodatabase.
La source de données temps réel sont des données temporellement disponibles en streaming par le biais une connexion serveur ArcIMS Tracking.
La connexion entre le serveur de suivi et le  GPS permet aux utilisateurs de suivre les événements en temps réel à mesure qu'ils surviennent.
Afin d'afficher le temps fixe ou en temps réel des événements temporels sur ArcMap en utilisant Tracking Analyst, les données devraient être aménagées en certaines structures de données qui peuvent être reconnues.
L'extension Tracking Analyst accepte des structures de données:


1.    Evénement simple
2.    Evénement stationnaire complexe
3.    Evénement dynamique complexe

 

 

Exemple de données temporelles

Exemple de données temporelles

  • 1.    Chacune des trois structures de données doivent comprendre au moins un champ ID (Idengin), un champ de date( dtaetime1), et un emplacement géographique( point ou latitude & longitude).
  • 2.    Le champ ID (Idengin) identifie un objet ou un événement étant observé à travers le temps.
  • 3.    La date et l'heure de l'événement (s) doivent être combinées en un seul champ et dans un format texte afin d'être
  • reconnues par l'extension.
  • 4.    Enfin, le champ position géographique comprend la latitude et la longitude de l'événement (s).
  • 5.    Un simple événement temporel contient toutes les informations nécessaires dans un seul message ou un dossier, qui est appelé un composant d'observation temporelle.
  • 6.    Un événement temporel complexe comprend une table d'observation temporelle et une seconde composante - l'objet temporel.
  • Lorsque la table d'observation temporelle ne comprennent pas toutes les informations nécessaires concernant un événement/objet, les informations supplémentaires stockées dans une table distincte concernant l'événement/object est appelé le composant objet temporel.
  • 7.    Cette composante comprendra au minimum le champ ID
  • qui peut être liée à la table d'observation temporelle et d'autres attributs. Le tableau suivant en est un exemple d'une table d'objet temporelle, qui contient le nom du conducteur, et la marque et l'année de chaque voiture
  • énumérées dans le tableau précédent. Les deux tableaux forment  un ensemble de complexes d’événements temporels.

Table d'objet temporelle

•    Un événement complexe peut être davantage ventilé en un événement complexe fixe ou d'un événement complexe dynamique.
•    L'événement complexe stationnaire se réfère à un événement / objet qui n'a pas de changement de situation géographique.
•    Par exemple, l'observation de l'état du trafic à un instant donné par  différents capteurs peut être considérée comme un événement stationnaire parce que l'emplacement des capteurs est statique.
•     la Table d'observation temporelle peut comprendre l'identifiant pour chaque capteur, l'état des capteurs, et le date et l'heure associée à l'état de chaque capteur.

Suite: L'extension ArcGIS bureautique avec Microsoft .NET

Commentaires   

 
0 #1 ahinza kouakou alber 19-11-2013 16:09
Merci pour toutes ces informations concernant le tracking analyst,elles m'ont été beaucoup utile,je suis convaincu que elles l'ont été aussi pour plusieurs autres personnes.

BAV
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir