Comment modifier l'affichage des données dans QGIS

Lors de l’ouverture d’un nouveau fichier géographique dans un logiciel SIG, l’attribution de couleurs et même l’arrangement des couches de données se fait automatiquement. QGIS, n’échappe pas à cette règle. Cependant les couleurs et la disposition des couches par défaut ne sont presque toujours pas intéressants d’un point de vue esthétique pour la cartographie.

Lire la suite : Comment modifier l'affichage des données dans QGIS

Création d'une mise en page dans QGIS

La mise en page dans un SIG est nécessaire pour l’impression d’une carte sur papier ou en version numérique (images) pour présentation ou affichage web. Dans QGIS, la mise en page prend le nom de composeur d’impression.

Alors pour commencer la mise en page, cliquez sur le menu Fichier (1), puis sélectionnez Nouvelle composition d’impression (2). Une nouvelle fenêtre Composeur se met en place.

Lire la suite : Création d'une mise en page dans QGIS

Installation d'une extension python dans QGIS

Un plugin (ou extension) est un programme informatique qui augmente les capacités d’un logiciel. Le format natif de Quantum GIS présente quelques insuffisances dans le traitement et la manipulation de certaines entités géographiques. C’est pour pallier à ce manque qu’une communauté d’utilisateurs passionnés créent (et mettent à jour) au fil des années de nombreux plugins pour faire de QGIS l’un des logiciels libre d’information géographique les plus avancés de la planète.

De très nombreux plugins sont disponibles en téléchargement. Bien sûr il n’est pas nécessaire de tous les avoir. C’est évidemment selon les besoins des projets géographiques en développement.

Bons nombres d’extensions sont programmés en langage Python qui est assez simple d’utilisation mais surtout commun à plusieurs logiciels SIG comme ArcGIS dont une console Python est incorporée.

Lire la suite : Installation d'une extension python dans QGIS

Création de points géographiques avec l'extension mmqgis dans QGIS

Quantum GIS est capable d’ouvrir une table de données géographiques en format .csv. Seulement même avec les coordonnées dans cette table, les points ne s’affichent pas dans la carte. Pour créer un fichier de points (en format shapefiles .shp), nous utiliserons l’extension mmqgis. Si vous ne l’avez pas installé, faites un tour par ici : Installer mmqgis.

CSV signifie comma separated values (valeurs séparées par des virgules). C’est un format de données tabulaires où les colonnes du tableau sont séparées par des virgules ou des points-virgules. Dans l’exemple en dessous, il y a 4 colonnes de données géographiques. ID, X, Y et ELEV (X et Y contiennent les coordonnées géographiques). Les différentes valeurs dans ces champs sont en dessous elles-mêmes séparées par des virgules. On a l’impression que les données sont mélangées mais pas du tout. Ce sont les virgules qui séparent les différentes colonnes de ce tableau. Lorsqu’on l’ouvre dans Excel c’est encore plus clair car les valeurs sont chacune dans leur colonne.

Lire la suite : Création de points géographiques avec l'extension mmqgis dans QGIS

Interpolation de point - exemple de données de chaleur

L’interpolation est une opération statistique qui consiste, à partir d’une série succincte et limitée de valeurs espacées, à déterminer de nouvelles valeurs correspondant à un caractère intermédiaire pour lequel aucune mesure n’a été effectuée (Petit Larousse, 2010). En clair, vous disposez d’un nombre de points. Dans notre cas, des points de données de chaleur issus du chauffage électrique économique d’une maison, de construction en béton, d’un chauffage à inertie etc. Ces points couvrent une surface limitée et non l’ensemble de la zone à étudier.

En effet, il est impossible de couvrir tous les points de la ville ou d’une région (raison technique et/ou manque de financement pour enregistrer toute la superficie). L’échantillon de points recueillis donc permet par interpolation de déterminer la valeur des zones où les données n’ont pas été mesurées (exemple de l’image en dessous).

Lire la suite : Interpolation de point - exemple de données de chaleur