Ouvrir un fichier shapefile (vecteur) dans QGIS

Dans cet article, nous ouvrirons les fichiers shapefiles contenus dans l’échantillon de données gratuit téléchargé sur le site de QGIS.
Si vous ne l’avez pas encore, cliquez sur le lien qui suit pour le télécharger.


http://download.osgeo.org/qgis/data/qgis_sample_data.zip

Une fois le téléchargement terminé, il faut décompresser le fichier obtenu. De nombreux logiciels sont disponibles pour aider à cette tâche : 7zip qui est gratuit, ce qui n’enlève en rien de sa performance ou d’autres très connus comme WinZip ou WinRAR. Si vous maitrisez déjà la décompression vous pouvez sauter cette étape.

Dans notre cas nous avons installé 7zip pour la décompression des fichiers. Alors l’opération est simple, faites un clic droit sur le fichier sur le fichier compressé qgis_sample_data.zip, ensuite sélectionnez 7zip, puis dans la liste de droite cliquez sur Extraire vers "qgis_sample_data".

Lire la suite : Ouvrir un fichier shapefile (vecteur) dans QGIS

Géoréférencer une image raster avec QGIS

Le géoréférencement est l’opération d’attribution des coordonnées géographiques à un fichier image ou raster de provenance aérienne ou satellite. Il est possible depuis quelques années d’obtenir des images satellites gratuitement sur la toile depuis Google Earth.

Dans cet exercice, il va s’agir de géoréférencer une image capturer sur Google Earth quelque part au-dessus du Maroc. C’est la même image utilisée dans le tutoriel sur le géoréférencement avec MapInfo.

Le préalable est de mettre son image à caler dans un dossier afin que tous les fichiers générés se retrouvent dans ce même dossier.

Alors pour commencer le calage après avoir lancer Quantum GIS, cliquer sur le menu Raster (1), ensuite Géoréférencer (2) puis l’outil Géoréférencer (3). Une grande boite de dialogue s’ouvre.

Outil pour géoréferencer dans GIS

Lire la suite : Géoréférencer une image raster avec QGIS

Création de points géographiques avec l'extension mmqgis dans QGIS

Quantum GIS est capable d’ouvrir une table de données géographiques en format .csv. Seulement même avec les coordonnées dans cette table, les points ne s’affichent pas dans la carte. Pour créer un fichier de points (en format shapefiles .shp), nous utiliserons l’extension mmqgis. Si vous ne l’avez pas installé, faites un tour par ici : Installer mmqgis.

CSV signifie comma separated values (valeurs séparées par des virgules). C’est un format de données tabulaires où les colonnes du tableau sont séparées par des virgules ou des points-virgules. Dans l’exemple en dessous, il y a 4 colonnes de données géographiques. ID, X, Y et ELEV (X et Y contiennent les coordonnées géographiques). Les différentes valeurs dans ces champs sont en dessous elles-mêmes séparées par des virgules. On a l’impression que les données sont mélangées mais pas du tout. Ce sont les virgules qui séparent les différentes colonnes de ce tableau. Lorsqu’on l’ouvre dans Excel c’est encore plus clair car les valeurs sont chacune dans leur colonne.

Lire la suite : Création de points géographiques avec l'extension mmqgis dans QGIS

Comment modifier l'affichage des données dans QGIS

Lors de l’ouverture d’un nouveau fichier géographique dans un logiciel SIG, l’attribution de couleurs et même l’arrangement des couches de données se fait automatiquement. QGIS, n’échappe pas à cette règle. Cependant les couleurs et la disposition des couches par défaut ne sont presque toujours pas intéressants d’un point de vue esthétique pour la cartographie.

Lire la suite : Comment modifier l'affichage des données dans QGIS

Saisir des coordonnées dans QGIS 2.0

La nouvelle de QGIS permet aussi la saisie de coordonnées sur une couche de données et une carte géoréférencée. Cela équivaut à obtenir des coordonnées de point sans passer par le GPS :).

Alors pour activer l'outil, cliquez sur le menu Vecteur, puis sélectionnez Saisie de coordonnées et enfin l'outil lui même Saisie de coordonnées.

Lire la suite : Saisir des coordonnées dans QGIS 2.0