Interpolation de point - exemple de données de chaleur

L’interpolation est une opération statistique qui consiste, à partir d’une série succincte et limitée de valeurs espacées, à déterminer de nouvelles valeurs correspondant à un caractère intermédiaire pour lequel aucune mesure n’a été effectuée (Petit Larousse, 2010). En clair, vous disposez d’un nombre de points. Dans notre cas, des points de données de chaleur issus du chauffage électrique économique d’une maison, de construction en béton, d’un chauffage à inertie etc. Ces points couvrent une surface limitée et non l’ensemble de la zone à étudier.

En effet, il est impossible de couvrir tous les points de la ville ou d’une région (raison technique et/ou manque de financement pour enregistrer toute la superficie). L’échantillon de points recueillis donc permet par interpolation de déterminer la valeur des zones où les données n’ont pas été mesurées (exemple de l’image en dessous).

À partir des points de température mesurée, on détermine la chaleur en °C d’un certain nombre de surfaces.

Cela dit, l’interpolation est une analyse spatiale qui requiert l’adoption de méthodes bien définies. Il n’y a pas de méthode universelle. Il revient à l’analyste de déterminer la meilleure solution possible. Quantum GIS dispose de deux méthodes principales pour l’interpolation. TIN (Triangulated Irregular Network) qui est très utilisé pour l’interpolation de points côtés de relief et IDW (Inverse Distance Weighting) qui la pondération par distance inverse. Cette dernière méthode sera utilisée pour l’interpolation des points de température dans ce tutoriel.

Pour commencer l’interpolation, vous devez disposer d’un fichier vecteur ouvert dans QGIS contenant les points de données.

Cliquez sur le menu Raster et sélectionnez le sous-menu Interpolation puis l’outil Interpolation.



Dans la fenêtre Extension d’interpolation, définissez la couche vecteur (1) à utiliser et le champ attributaire (2) qui contient les données de température dans le groupe Saisie à gauche de la fenêtre. Ensuite cliquez sur le bouton Ajouter (3) en dessous.

À droite dans le groupe rendu, choisissez la méthode d’interpolation en l’occurrence IDW (4), ensuite cliquez sur Fixer sur l’emprise courante (5).

Enfin définissez l’emplacement du fichier de sortie en cliquant sur le bouton à droite du champ texte Fichier de sortie (6).

Dans la fenêtre qui s’affiche, entrez le nom du fichier suivi de l’extension .tif

QGIS vous demande de définir les coordonnées de référence pour l’ouverture du fichier raster interpolé. Choisissez le même système que celui du fichier vecteur d’entrée, puis OK.

Résultat de l'interpolation



Et le fichier raster s’ouvre. Pour changer les couleurs et donner une meilleure présentation de ce fichier raster tout gris suivez la démo vidéo en dessous.

La vidéo est en haute définition. Vous pouvez modifiez la qualité d'affichage selon votre connexion comme indiqué en bas (360p niveau acceptable).

Régler la qualité d'affichage de la vidéo (360p niveau acceptable)

Données utilisées: télécharger

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir